Qui sommes nous ?


NOTRE HISTOIRE

Hello tout le monde, Je m’appelle Naccache et je suis un amoureux de sneakers.

Cet amour pour la sneaker m’est venu lorsque j’ai commencé à jouer au basketball à l’âge de 9 ans.

Au début comme tout gamin de banlieue parisienne je jouais dehors sur des playgrounds. Qu’il neige, qu’il vente ou sous 30 degrés on tapait le ballon avec mes potes.

C’est qu’après que j’ai commencé à jouer dans le club de ma ville, à Noisiel en Seine-et-Marne.

Je me souviens que l’une des premières paires de basket que mes parents m’avaient acheté était la Fila Grant Hill 1. Comme tous les gamins de mon âge lorsque je voyais jouer les superstars de la NBA à la télé avec leurs paires à leur nom ça me faisait rêver.

C’est à partir de là que j’ai commencé à collectionner tout un tas de paires, comme les Reebok d’Allen Iverson, les Air Jordan, les Nike Uptempo de Scottie Pippen et même des Air Max Triax avec lesquels j’ai joué en club pendant une saison tellement je les trouvais « stylés ». Mon co-équipier de l’époque, Pape, doit encore s’en souvenir.

Pendant toute mon enfance et adolescence j’ai toujours aimé porté des sneakers. Mais avec le temps forcément elles se sont détériorées à force de jouer au basket dehors.

Aujourd’hui Sneakarea.com, en plus de vouloir permettre aux fans de sneakers de trouver la paire qu’ils désirent n’importe où dans le monde, me permettra sûrement à moi aussi de retrouver les paires qui ont marqué mon enfance.

ALORS JUSTEMENT, POURQUOI SNEAKAREA ?

À l’époque où j’ai eu l’idée de lancer Sneakarea je dirigeais un webzine urbain appelé Rhymesmag. J’avais une équipe de 5 rédacteurs qui écrivaient des articles de rap, de mode et de sneakers entre autres.

Un jour j’ai rencontré un mec, qui voulait postuler à l’époque pour la rubrique « sneakers » du magazine. Je me rappelle on s’était donné rendez-vous au Café Bert’s de Chatelet les Halles. Là où je faisais pratiquement tous mes rendez-vous professionnels. Ce gars en question avait un petit site d’annonce de sneakers mais super moche et pas du tout attirant.

Mais j’ai trouvé le concept super intéressant ! Et je lui ai donc proposé de l’aider à le développer. Alors au début il était super chaud mais appels après appels et relances après relances, il n’a jamais donné suite à mes sollicitations. C’est là que j’ai décidé de créer une plateforme avec ma propre vision de A à Z.

Ouais ok mais je ne suis pas développeur moi ! Je m’y connais en marketing, en réseaux sociaux mais comment je vais faire pour développer une plateforme web comme celle que j’imagine ?

Bon ce n’est pas grave. Ce que je vais faire c’est que je vais demander à un pote graphiste, Clément, super bon d’ailleurs de me faire le design de toutes les pages dans un premier temps.

Donc je lui donne toutes les instructions et il me fait ça. Et comme par hasard Clément travaille dans une boîte avec deux développeurs Front et Back, Jérémy et Ben. D’après lui ils sont vraiment forts.

Alors il me conseille des les appeler pour leur parler du projet. Moi à l’époque je venais de m’installer à l’île de la Réunion. Donc pas possible de voir Jérémy et Ben en face à face.

Donc tout se passe sur Skype ou par téléphone. Je leur explique la vision que j’ai du projet et ils sont tout de suite emballés. Et c’est comme ça qu’on s’est mis tous les trois à développer Sneakarea.com et à réfléchir à la manière dont on pouvait concevoir la meilleure plateforme possible pour vendre et acheter des sneakers entre particuliers et professionnels.

En plus de mon amour pour la sneaker, ce qui nous a motivé c’est l’engouement qu’il y a de plus en plus pour la basket et le besoin qu’il y a selon nous à proposer une solution facile et rapide pour acheter et vendre ses sneakers entre particuliers, mais également de permettre aux boutiques et revendeurs professionnels d’avoir un rayonnement national voir international malgré leur implantation locale.

Notre mission (un peu folle on l’avoue !) avec Sneakarea est réellement de permettre à n’importe quelle passionné de sneakers de pouvoir trouver la paire qu’il désire auprès d’un particulier ou d’un shop quelle que soit l’endroit dans le monde où il se trouve.